Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Actu-Vénissieux / Sports Vénissians

Toute l'actualité de la vie sociale, économique, politique, sportive et culturelle de Vénissieux

L’échappatoire du retour aux entraînements

Ce samedi matin sur la piste d’athlétisme du stade Laurent-Gerin, une quinzaine de minimes (U13/U14), adhérents de l’AFA Feyzin-Vénissieux enchaînent des exercices sous la conduite des deux animateurs : Mathilde et Adrien. 
Non loin d’eux, Sophie Poulard coordonnatrice technique générale du club supervise. 
Cette  éducatrice sportive formée en STAPS, est salariée à l’AFA . « J’apporte aux jeunes entraîneurs mes compétences. J’essaye particulièrement avec les animateurs de la filière jeunes de mettre en place des animations, petits défis en interne, où nous leur proposons après une demi-heure d’échauffement deux ou trois épreuves. afin que nos jeunes adhérents gardent leurs motivations. Car la saison à l’athlétisme est longue » précise-t-elle. 
Comment vit-elle cette situation pandémique?
« Je suis en télétravail  depuis un paquet de mois. L’activité est moins dense car je n’ai pas d’inscription de compétitions à faire . Mais au club , on s’adapte à chaque nouvelle réglementation. Les entraînements du soir sont passés le mercredi après-midi et le samedi matin » 
Avec cette pandémie, notamment chez les minimes, le club a perdu 10% de cette catégorie d’âge : « Certains jeunes que nous avions au début de saison, ne sont pas revenus. Nous ignorons pourquoi, alors que nous essayons de communiquer via tous les réseaux sociaux et le site internet. Le mois de novembre a été long. Ce n’est pas amusant de garder le contact qu’au travers de vidéos et au travers de chats, défis ou autres » juge Sophie.

Les jeunes présents ce samedi précisent que dès que la possibilité leur a été donnée de  pouvoir reprendre l’entraînement, le retour à la piste a été jubilatoire : «  C’est plutôt  leur échappatoire !» commente Sophie.
Dans le sens de la motivation, l’AFA a aussi organisé des stages lors des après-midis, mais comme le précise la coordonatrice : «  Certains ont envie de faire des compétitions. Pour  l’instant, celles-ci n’ont pas cours, mais vu que la saison de  l’athlétisme est longue, j’espère qu’au mois de mai ou juin, cela soit possible quitte a être solliciter en tant qu’officiel toutes les fins de semaine »conclut Sophie.

L’entraînement du samedi matin, demeure pour ces jeunes athlètes une échappatoire.

L’entraînement du samedi matin, demeure pour ces jeunes athlètes une échappatoire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article